Les défis de l'agriculture au 21ème Siècle

Ingénieur des Mines, économiste, ancien directeur de l'Ecole Supérieure d'Agriculture d'Angers, Bruno PARMENTIER est aussi connu pour son livre " Nourrir l'humanité ".

Ses révélations édifiantes, ses analyses très documentées et ses conclusions très argumentées captiveront tous ceux qui ne sont pas indifférents à l'avenir de leurs petits-enfants...

Plus de détails


35,00 € TTC

Disponibilité : En stock

Exclusivité web

   

                                     

                                                  Première partie : le diagnostic.

 1. La demande mondiale de produits alimentaires.

   Avec l'augmentation de la population mondiale, et de la consommation de viande,  il faudrait augmenter la production agricole mondiale de 2 % par an. Un défi qui sera de plus en plus difficile à relever.

   - La population mondiale : elle ne cesse de croître  alors que l’on n’arrive déjà pas à la nourrir.

    - L'augmentation de la consommation de viande et de lait. Au total, il faut doubler la production agricole mondiale d'ici à 2050, avec un défi particulier pour l'Afrique et l'Asie.  - Le réchauffement de la planète. Il va fortement compliquer la tâche en diminuant les terres et l'eau disponibles, et en amplifiant les problèmes sanitaires. 

2. De quelles techniques et de quelles ressources disposons-nous pour résoudre ces nouveaux problèmes ?    

- Les terres cultivables.  Elles ne cessent de diminuer. On se nourrit difficilement à quatre par hectare cultivable et il faudra arriver à se nourrir à six. 

- L’eau. Elle est absolument indispensable à l'agriculture, qui représente 70 % des besoins en eau de toute la planète. Elle va manquer dans de nombreuses régions, tandis que les inondations se multiplient.

- L'énergie. Elle se raréfie, ce qui pose également de grands problèmes à l’agriculture, dont les technologies du XXe siècle sont très gourmandes. De plus, on demande aux agriculteurs de produire de la nourriture avec moins d'énergie, tout en produisant, en plus, des biocarburants.   - Les problèmes sanitaires. Ils devraient se multiplier parallèlement au réchauffement de la planète et au développement de l'élevage dans les zones tropicales surpeuplées.   - La biodiversité ne cesse de se réduire, ce qui va aggraver les prochaines épidémies. 


                                           Deuxième partie : les solutions. 
1. La chimie 
Elle ne pourra pas grand chose de plus pour l'agriculture XXIe siècle. En outre, elle pose des problèmes sanitaires. 

2. La biologie 
C’est  essentiellement elle  qui pourra fournir des solutions. Elle peut se développer suivant au moins deux voies :

- La voie du respect de la nature. C’est l'agriculture écologiquement intensive : sans labour, en nourrissant le sol par des inter cultures et en adoptant des rotations culturales plus équilibrées.  - La voie du forçage de la nature : pour produire des plantes résistantes à la sécheresse ou tolérantes à l’eau de mer…  

3. L’organisation à mettre en place pour nourrir toute l’humanité.

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Taxes 0,00 €
Total 0,00 €

Les prix sont TTC

Panier Commander